Mots-clés

, , , , , , , ,

En tant que consommateur, plusieurs options s’offrent à nous lorsque vient le temps de faire un achat. Nos choix sont influencés par les modes, mais aussi par nos valeurs et par nos moyens. Choisir des produits verts fait augmenter la demande pour ceux-ci et, à long terme, on peut espérer une hausse de l’offre de produits verts à prix réduit. Voici quelques choix qu’on peut faire dès maintenant pour respecter davantage la planète.

Entre différents tons de vert, choisir le plus brillant!

Recycler vertLes entreprises se sont approprié les slogans écolos et nous les servent jusqu’à plus soif, c’est donc dire que TOUT a une certaine quantité de « vert ». Alors devant toutes ces déclinaisons de vert du plus pâle exemplaire au plus vif, il faut tenter de trouver celui qui comporte le plus d’avantages pour nous et pour la planète. Entre deux bistros qui servent des produits régionaux, si l’un des deux sert du café équitable, composte ses déchets organiques et offre des contenants compostables pour les repas à emporter et que l’autre ne le fait pas, sa cote « vert » est plus significative et ce peut être une raison pour un consommateur de préférer encourager ce bistro.

Peser le pour et le contre

Si une boutique de produits naturels de Sherbrooke vend votre supplément de fer quotidien uniquement dans un petit format importé des États-Unis, mais que le même produit est offert sur un site d’achat en ligne de produits naturels dans un format plus économique et que la livraison est regroupée avec d’autres commandes que la vôtre et arrive directement dans votre ville aux deux semaines, le choix le plus vert consiste à le commander en ligne et le recevoir près de chez vous. Pour faire le bon choix, il faut étudier les différentes options. Ces choix plus verts, répétés semaine après semaine, provoquent une hausse de la demande et justifient la raison d’être de ces initiatives. Si personne ne les encourageait, elles n’existeraient pas.

Économiser l’énergie, c’est écoresponsable!

Tourisme ÉcoresponsableOn l’a déjà dit, le tourisme pollue énormément, mais il génère également des revenus essentiels aux populations locales. Faire des choix sensés devient essentiel. D’abord, choisissez les établissements tenus par des locaux et les restaurants qui mettent en valeur les produits locaux. L’écotourisme encourage les hôtels et les entreprises récréotouristiques qui utilisent des matériaux recyclés issus de la démolition, locaux et certifiés écoresponsables, des produits sanitaires écologiques comme du papier recyclé et non blanchi et des savons biodégradables et des produits nettoyants moins toxiques pour l’environnement.

L’écotourisme vient avec la pratique : attrapez l’écotourista!

Au Québec comme ailleurs, de plus en plus d’hôtels et de restaurants font des efforts pour mieux gérer les ressources et l’énergie. Après que vous ayez choisi un forfait d’hébergement favorisant l’écotourisme, c’est à vous de faire votre part. L’économie d’énergie est la façon la plus facile d’éviter un gaspillage énorme. Utiliser l’éclairage uniquement lorsque vous êtes dans la pièce et baisser la climatisation lorsque vous quittez votre chambre suffit à diminuer votre consommation d’énergie. Une chambre d’hôtel se refroidit assez rapidement, inutile de garder la pièce à 17° toute la journée, on fait généralement un voyage dans le Sud pour se chauffer la couenne, pas pour se geler, alors allez-y mollo! Ces petites attentions sont de bons « souvenirs » à rapporter dans vos bagages : ils sont aussi valables à la maison et vous permettront de diminuer vos frais d’électricité.

About these ads